Chaque semaine, nous vous faisons découvrir un.e membre de l’équipe de Cardin Julien. Aujourd’hui, c’est Vincent Deslauriers, architecte. Arrivé à la firme en 2016, Vincent est reconnu pour ses talents de concepteur. Il apprécie particulièrement prendre part aux premières étapes du processus de création d’un projet, mais également de voir les idées prendre forme. Toujours à la recherche d’un équilibre entre nature et culture, ce grand amateur de plein air apprécie aussi la vie culturelle foisonnante de Montréal.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je suis originaire de Cap Rouge à Québec. Au début de mon parcours universitaire, j’ai fait une session en génie mécanique. Je me suis rapidement rendu compte que l’architecture me correspondait mieux, ayant autant un côté cartésien que créatif. Ça donnait également place à une réflexion esthétique et sociale, ce qui est très important pour moi. J’ai donc complété mon baccalauréat (2013) et ma maîtrise en architecture (2015) à l’Université Laval. Mon projet de maîtrise portait sur une réflexion sur les bâtiments des parcs nationaux et les possibilités d’étendre et de multiplier leurs fonctions.

Au bureau, on me confie des mandats de conception de divers projets et la préparation de dossiers de candidature de concours. Je participe également aux phases d’exécution avec un intérêt pour la coordination et le travail d’enveloppe du bâtiment. Dans la phase de conception, j’apprécie le vertige et le plaisir que provoquent les premiers moments où tout est possible. Le développement de diverses options jusqu’au moment où le projet arrive sur son X, je trouve ça particulièrement satisfaisant !

Dans ma vie personnelle, je rénove ma propre maison, quoi de mieux pour parfaire mes connaissances en construction ! J’ai aussi un fort intérêt pour la nature, les longues randonnées, le sport et les aventures. Mon arrivée à Montréal m’a permis d’explorer des passions culturelles : le cinéma, la cuisine et la musique, entre autres.

Que faisais-tu avant d’arriver chez Cardin Julien ?
Juste avant mon arrivée chez Cardin Julien en 2016, j’étais en stage dans une autre firme montréalaise.  

Qu’est-ce qui t’a attiré chez Cardin Julien ?
J’ai un intérêt pour les projets publics, institutionnels et culturels et c’est ce que la firme réalise en majorité. Ce qui m’a attiré chez Cardin Julien, c’est de pouvoir toucher à tout, de la conception au chantier. Pour former un·e jeune architecte, il n’y a rien de mieux ! Et par la suite, les expériences et connaissances multiples des coéquipier.es nous enrichissent mutuellement.

J’ai tout de suite apprécié l’esprit de camaraderie du bureau, j’ai eu l’impression d’arriver dans une famille.

Quels sont les projets sur ta table à dessin en ce moment ?
Je travaille sur plusieurs projets en ce moment : la rénovation de la Piscine Olympia à Longueuil (présentement en appel d’offres), la conception d’une scène extérieure à Terrebonne, la réalisation ’une passerelle piéton-vélo à Chateauguay et une étude de faisabilité pour la Théâtre de la Ville. Je réalise également un projet de résidence privée.

La complicité, la créativité et l’engagement sont les valeurs de Cardin Julien, laquelle te rejoint le plus et pourquoi ?
Pour moi, c’est l’engagement. Dès mes études, l’impact social de l’architecture a été une de mes préoccupations. Participer à la conception de projets publics, où le plus de gens peuvent profiter des espaces que l’on conçoit, c’est ce qui me motive comme architecte.

Au bureau, je fais également du mentorat auprès des stagiaires en architecture, j’aime beaucoup ça !

Cardin Julien vise à être une entreprise responsabilisée où chaque membre de l’équipe, en plus de ses projets, s’implique dans le développement de la firme au sein de cellules de travail avec leurs collègues. Dans quelles cellules, es-tu impliqué?
Cellule assignation – un groupe de travail qui voit à la planification du travail et à l’attribution des ressources pour les projets de la firme.  

Cellule développement durable – un groupe de travail qui définit la vision et les cibles pour le développement durable chez CJ tant pour l’architecture durable, l’engagement social et la gouvernance responsable.

Une pratique chez Cardin Julien que tu adores?
Avec notre entreprise responsabilisée, j’aime pouvoir réfléchir autrement la hiérarchie d’un bureau d’architecture avec plus d’horizontalité et des occasions de travailler sur des projets variés. La firme encourage vraiment les initiatives pour améliorer son fonctionnement et développer des projets.

Cardin Julien fête ses 30 ans cette année, que souhaites-tu à la firme pour son anniversaire ?
Encore plus de projets culturels ! Je souhaite que Cardin Julien contribue au développement de la culture au Québec en concevant encore plus de lieux inspirants et rassembleurs.

Partager