Localisation
Ville de Montréal - Arrondissement Côte-des-Neiges - Notre-Dame-de-Grâce
Année de réalisation
2022
Client
Ville de Montréal
Superficie
358 m²
Partenaires
Projet Paysage (Architecte du paysage), Marchand Houle et Associés (Ingénieur civil), Geniex (Ingénieur structure), MBI experts-conseils (Ingénieur mécanique), Marc Leclerc Experts conseils (Ingénieur électrique)
Crédit photo
© TARMAC - Damien Ligiardi, Vincent Brillant

Le nouveau pavillon du parc Saidye-Bronfman est situé dans le secteur du Triangle et s’inscrit dans une démarche majeure de planification et de revitalisation du nord du quartier Côte-des-Neiges à Montréal. Le projet du parc vise la conception d’un nouvel aménagement de 8600 m2 contenant un pavillon, un arboretum, des lieux de détente, une agora naturelle, ainsi qu’une place publique avec des fontaines d’eau animées.

Afin de créer une identité au parc, la forme forte du bâtiment – un clin d’œil au nom du secteur du Triangle – agit ici comme un point de repère tout en étant intégré à la nouvelle topographie du lieu. En effet, un talus créé dans le parc permet de rendre accessible et visible la toiture végétalisée et, ainsi, parfaire l’unité de l’ensemble. Ce talus aménagé en agora naturelle vient alors se confondre avec la toiture verte du bâtiment. De leur côté, les variations topographiques du terrain font échos à la bande angulée et dynamique de la façade métallique du pavillon. L’architecture et le parc sont ainsi unis et en dialogue constant.

Le projet se veut une vitrine sur l’intégration de stratégies de développement durable à un aménagement dans l’espace public. Pour ce faire, le bâtiment est muni d’une toiture végétalisée accessible aux usagers; en plus de ses qualités esthétiques, cette toiture retient les eaux de pluie et participe à la réduction des îlots de chaleur. Des panneaux photovoltaïques sont installés sur la façade sud pour alimenter le bâtiment en électricité. L’équipe de conception s’est également servie du nouveau talus pour y installer un système de conditionnement de l’air par méthode passive (puits canadien), servant à tempérer l’air selon les saisons et bonifiant l’usage de la ventilation naturelle. Sous terre, une boucle géothermique permet l’alimentation en chauffage et en climatisation du pavillon. Son orientation et sa large toiture permettent quant à elles d’offrir des zones d’ombre au pourtour du bâtiment et, ainsi, de garder l’intérieur plus frais lors de la saison estivale. Enfin, ce pavillon est équipé de vitrages triples aux murs-rideaux et bénéficie d’un apport important en lumière naturelle. Ces éléments rendent l’édifice efficace énergétiquement et assurent aux usagers un confort et une expérience agréable.

À lire :

Le pavillon du Parc Saidye-Bronfman récompensé aux Grands prix du design 2023
Le pavillon du Parc Saidye-Bronfman dans les médias 

Partager